Accédez au site du Conseil d'État et de la Juridiction Administrative
Accueil / Le tribunal administratif / Histoire du tribunal

Histoire du tribunal

Histoire et architecture du tribunal

A l'origine, les locaux faisaient partie du couvent de la Visitation, fondé à DIJON le 9 mai 1622 par Sainte Jeanne de Chantal et installé au 54-56 de l'actuelle rue de la Préfecture.
Il furent séquestrés comme biens nationaux et amodiés au profit de la commune de DIJON le 1er prairial an III (20 mai 1795).

Les greniers, au nombre de trois, furent réparés à grands frais afin d'y entreposer le grain destiné à l'approvisionnement de la ville. Les "appartements" devinrent quant à eux "maison d'arrêt" pour les religieuses ayant choisi de "rester" (sic !) ; certaines y subsistèrent d'ailleurs jusqu'à un âge avancé.

Le premier propriétaire mentionné au cadastre dit "napoléonien" établi en 1823, section i parcelle 458, 22 rue du petit Champ de Mars (devenue plus tard rue d'Assas), est un brasseur né à STUTTGART en 1780 et décédé à DIJON le 16 août 1858.

Dès 1860, année de construction de l'actuel bâtiment, ses héritiers vendirent la maison à une famille dijonnaise qui y exerça son négoce jusqu'aux années 1876-1877. Le dernier propriétaire du nom de cette famille (période 1911-1926) était domicilié dans les Vosges.

De 1926 à 1957, le "22 rue d'Assas"" fut successivement la propriété de la SCI de la Maison hospitalière de Sainte-Marthe, puis de la Chambre d'agriculture de la Côte-d'Or.

Le Département en fit l'acquisition en 1974 pour y reloger le Tribunal administratif alors installé dans les locaux jugés trop exigus et mal conçus du 14 rue de la Préfecture.

 

 

ta-aquarelle

 

Toutes les actualités

  • 31 mars 2020
     
    Adaptation de la procédure devant les juridictions administratives durant la période de lutte contre l’épidémie de Covid-19.
  • 19 mars 2020
     
    Pour limiter la propagation de l’épidémie, le tribunal a fermé son accueil au public.
  • 16 mars 2020
     
    Dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus COVID-19 conformément aux instructions du gouvernement, le Tribunal...
  • 10 février 2020
    A l’attention des justiciables : En raison du mouvement de grève des avocats, l’audiencement de nombreuses affaires, y compris relevant...
toutes les actualités